Jeanne Pour l'instant

Dans le cadre de "L'Escalet en solos"

CesArts Événements et La Maison Pour Tous Léo Lagrange

ont le plaisir de vous proposer :

Le 29 avril à 19h30

"Jeanne pour l'instant"

Écriture et Jeu : Nicole Choukroun

Mise en scène et dramaturgie : Claire Massabo

Régisseur : Aline Tyranowicz

PAF : Tarif normal : 14€ - Tarif réduit : 10 €

Lieu : Gare de l’Escalet (42 Quai François Mitterrand - La Ciotat).

Renseignements et réservations :

04 42 08 52 34 ou 04 42 08 33 93

 

Solo philosophique et clownesque

Jeanne, un personnage de vieille dame énergique et prolixe qui vagabonde depuis 20 ans, réclame de pouvoir enfin monter sur scène, seule, et mettre le feu aux planches. Comme tout personnage de théâtre, elle n'existe qu'au présent, celui des rencontres avec le public. Sans passé-famille-histoire personnel, elle n'a de souvenirs que ceux qu'elle s'invente pour s'inventer elle même. Une liberté de clown qui lui permet de se pencher sur le monde et la vie, avec la délicatesse et l’humanité d’une femme âgée curieuse et facétieuse. Comme "une vraie Mémé" qui pourrait ressembler à votre cousine, votre copine, votre voisine. Pour elle le quotidien côtoie la métaphysique.

Un spectacle clownesque et philosophique construit au présent au cours duquel la vie et le théâtre, le vrai et le faux se frictionnent et bousculent le spectateur. Jeanne nous parle d'elle mais ce faisant, c'est bien de nous qu'elle parle, et de notre terrible humanité. »

LA PIECE : 

Le spectacle commence et la comédienne ne veut plus jouer le rôle de la vieille dame

Pour cette raison elle l'a mise en scène sur son lit de mort,

en grandes pompes : cierges et requiem.

Elle pense avoir réussi à s'en débarrasser.

Mais c'est sans compter sur l'énergie débordante  de Jeanne,

qui se rebelle et se lève...

Elle veut vivre, elle !

S'enchainent alors des situations plus déroutantes les unes que les autres dans lesquelles Jeanne, sans vergogne, laisse libre cours à sa verve exubérante.

Elle interpelle le public, se saisit de grands textes, déclame de la poésie, raconte sa vie, partage des petits biscuits.

La comédienne, un peu débordée, aura-t-elle le dernier mot?

Sans être sûr de savoir qui dirige la danse, on sent les tensions et les complicités qui unissent au théâtre l'acteur et son personnage.

« Jeanne nous parle d’elle mais ce faisant, c’est bien de nous qu’elle parle et de notre terrible humanité. C’est la vie qui s’expose là, avec tendresse, humour, fragilité et force. Outre les éclats de rire, elle arrive à nous tirer les larmes, passant par tous les registres de la comédie à la tragédie. Un grand moment de spectacle. » La Provence

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×