"THE GREAT DISASTER"

L'Escalet en Solos

La MPT LEO LAGRANGE et CésArts Evénements ont le plaisir de vous proposer la pièce

"THE GREAT DISASTER" de Patrick KERMANN

par la troupe Le Bruit des Hommes

13 avril 2018, 19h30

Mise en scène : Yves Borrini

Lumières : Pierre Vigna

Avec : Didier Bourguignon

Lieu : "Gare de l'Escalet", 42 Quai François Mitterrand - La Ciotat.

PAF : Tarif normal 14€ - Tarif réduit : 10 €

Renseignements et réservations : 04 42 08 52 34 ou 06 63 80 74 20 

Affiche solos

Patrick Kermann donne à son monologue un titre anglais qui évoque  les gros titres de la presse anglo-saxonne dès le lendemain du naufrage du Titanic au cours duquel périrent entre 1500  et 1600 passagers sur 2201 embarqués, sans compter les clandestins.

Dans la nuit  14 avril 1912  le Titanic, nouveau paquebot réputé insubmersible,fait naufrage lors de sa première traversée vers les USA.

A son bord, un des clandestins, Giovanni Pastore, berger des montagnes italiennes.

Il ne figurera pas sur la liste des disparus, ni sur celle des passagers ni sur celle des membres d'équipage.

Embauché au noir sur cette ville flottante comme plongeur des 3177 petites cuillères  du restaurant à la carte, une nouveauté de l'époque , il préférera terminer son travail de plonge plutôt que monter à bord d'un canot de sauvetage.

Affiche the greatdisaster 1

Giovanni Pastore revient , et il raconte avec une mémoire phénoménale.

Il raconte sa terre natale et son enfance.

Il raconte son longue errance à travers l'Europe avant de pouvoir embarquer.

Il raconte comment et pourquoi Monsieur Gatti l'a engagé.

Il raconte ses rêves  d'une vie meilleure aux USA.

Il raconte son amour pour Cécilia.

Il raconte ce qu'il va raconter à la Mamma lorsqu'il aura fait fortune en Amérique

Il raconte cette  si belle nuit polaire au milieu de l'océan Arctique

Il raconte la puissance des moteurs et de l'acier du paquebot de légende.

Il raconte ce qu'il entend du fond de la cale pendant le souper si chic et si amusant des premières classes.

C'est une nouvelle Odyssée, une odyssée de l'exil. De tous les exils.

C'est une légende venue du fond de la mer, une chanson de marins et de vaisseaux fantômes

C'est une bouteille à la mer jetée dans l'océan de l'oubli et de l'indifférence.

L'humour est  décapant, l'émotion permanente.

E va la nave va.

Didier bourguignon

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×